NATaCHA Irlande

Localisez les 100 Natachas irlandaises sur carte

                                                        

Interactive Google Map       (cliquez sur le lien à gauche  ou sur la carte pour obtenir la carte interactive)                                             

Bâtie par le groupe Newlist en collaboration avec des membres irlandais

 
Présentation générale
(vous pouvez cliquer sur les photos pour agrandir)

Découpage du territoire 

Les 100 ascensions ont été réparties en 4 zones, les 4 provinces historiques que connaissent très bien les fans de rugby : Ulster, Connacht, Leinster et Munster. Avec toutefois une réserve : seuls 3 des 9 comtés de l'Ulster (Donegal, Monaghan et Cavan) font partie de la République. Les 6 autres constituent l'Irlande du Nord, ils feront l'objet d'une liste de 25 qui sera publiée dans le brevet du Royaume-Uni.

Difficulté

L'Irlande n'est certes pas une terre de hautes montagnes, mais elle a de quoi séduire. Son point culminant dépasse les 1000m (1038m au Carrauntoohil) et la route la plus élevée atteint le Mount Leinster (796m).

Le Graal est donc à chercher sur les flancs de ce dernier et de ses 3 derniers km à plus de 11%, avec un passage à 15. Il vaut 750 Europoints. A titre comparatif, le Mont Faron en vaut 625 et le Stockeu 251. Dans la Superliste, le très exigeant Mullaghanish (531pts) est plus « facile ».

Le Mont Leinster

Les amateurs de longueur iront chercher les plus de 10 km dans plusieurs BIGs (dans les Wicklow et Slieve Bloom Mts.), mais aussi dans les Glendowan Mts., Millstreet Country Park, Coomhole Gap, Molls Gap ou dans Powers the Pot.

Les alpinistes ne trouveront pas mieux que les 22% maximum de Mamore, mais la densité de forts pourcentages est une caractéristique du Brevet irlandais. Le Top5 est complété par les 21% de Rooska, réputée pour sa hill climb, les 20% de Temple Hill, très couru par les grimpeurs de Cork, comme les 17% du mur urbain de St Patrick's Hill. Retenons également les très isolés 19% du Parc National de Gougane. Au total, 2/3 des 100 ascensions présentent un % maximum égal ou supérieur à 10%.

Et les 5 plus belles dénivellations : Leinster évidemment (750m), Truskmore (596m), Mullaghanish (516m), Clermont Cairn (474m) et Priest 's Leap (445m).

 

Tourisme

Sans transiger sur la recherche de la difficulté pure, le Brevet irlandais accorde une très large place au tourisme, naturel et culturel : 30% des ascensions sont marquées du triangle vert qui signifie la présence d'un site touristique. En exergue, plusieurs sites en voie d'être classés au Patrimoine de l'UNESCO (les Céide Fields, Burren et Hill of Tara), ainsi que les 6 Parcs Nationaux. 5 d'entre eux sont représentés : Glenveagh (Muckish Gap et Glendowan Mts.), le Connemara (Lough Nafooey), le désert de pierres de Burren (Corkscrew Hill), les Wicklow Mts. au sud de Dublin (Wicklow et Sally Gaps) et Killarney (Gap of Dunloe et Molly's Gap).

The Burren

Les paysages maritimes sont multiples et variés : la sublime plage de Ballymastocker, les Cliffs of Moher (site le plus visité d'Irlande), la baie de Keem, la Sky Road en corniche, le cap de Loop Head, la plongée en mer de Dunquin ou Ben of Howth qui offre un joli contrechamp sur la Baie de Dublin, dominée par Wicklow Mts.

Ballymastocker Strand

Citons encore pêle-mêle : le panorama à 360° de Tountinna au-dessus de la River Shannon, la grotte de Crag Cave, le très surprenant cirque avec cascade de Mahon Falls, Barley Lake ou l'arboretum JFK au pied de Slievecoiltie.

Quelques pages d'histoire sont également ouvertes. La période préhistorique, par exemple, grâce au fort de Grianan of Aileach, aux tombes mégalithiques de Loughcrew Cairns, à Hill of Tara, où se situait la capitale des Celtes, et à sa voisine, Hill of Slane.

Saint Patrick est le patron de l'Irlande. Chaque année, les pèlerins font l'ascension du Croagh Patrick (765m), inaccessible en vélo. Le Brevet s'en approche autant que faire se peut, à Tiernacroagha (240m).

3 ascensions témoignent de l'histoire moderne. Le monument de Knockfierna commémore la « Grande Famine » qui a frappé l'Irlande au milieu du XIXè siècle. Le Mont Crozier domine Cobh, port d'où est parti le Titanic. Plusieurs statues et un musée (Titanic Experience) se situent sur le quai, au pied du mont. L'immigration irlandaise vers les Etats-Unis est également rappelée dans une pierre gravée, près d'un pont, au pied du Muckish Gap. Enfin, le musée dédié à Michael Collins, l'une des figures majeures de la Guerre civile dans les années 1920.

Statue d'Annie Moore et de ses deux frères à Cobh,
symbole de l'émigration irlandaise aux Etats-Unis

 

Médiatique : Irlande, terre de cyclisme

30% des ascensions sont estampillées « médiatiques » (triangle jaune). Derrière les deux arbres, Sean Kelly et Stephen Roche, se cache une belle forêt :

Au sommet de Drumgoff, une stèle entretient la mémoire de Shay Elliott, premier coureur professionnel irlandais de renom, dans les années 1950-1960. Depuis 1958, une course porte son nom, elle passe évidemment par cette côte réputée des Wicklow Mts.

  

De 1985 à 1992, un Tour d'Irlande a été organisé sous l'appellation « Nissan Classic ». Seskin Hill et St Patrick's Hill faisaient très régulièrement partie des « Grimpeurs ». Et un très étonnant Cairmont Cairn, dans lequel Roche, Breukink et Armstrong se sont illustrés en 1992.

St Patrick's Hill

Depuis 1953, une autre course sillonne l'île, sous des noms différents : FDB Race, An Post Rás et, depuis 2018, Rás Tailteann. 25 côtes de la liste y sont attestées : les grands cols de l'ouest, évidemment, le Gap of Mamore, le Mount Leinster et Seskin Hill, bien sûr. Quelques « 1re catégorie » moins connues : The Butts, Clogrennane, Slieve Man, Gorteen, The Maum, .... Et une arrivée classique en circuit à Skerries, au bord de la Mer d'Irlande, au nord de Dublin, qui explique la présence des Black Hills.

Seskin Hill

Autre événement médiatique : les « Hill climbs », contre-la-montre individuels sur une seule côte, phénomène anglo-saxon, très largement négligé, à tort, sur le continent. Un championnat national annuel et quelques courses provinciales. A vos chronos pour quelques classiques (Mamore, Grianan of Aileach, Wicklow Gap) et des inédites (Rooska, Laska, Scalp, Ballyfad, Laharn).

Enfin, les cyclosportives. La « Sean Kelly », par exemple, visite le mur de Seskin Hill, Powers the Pot et les Mahon Falls.

Mahon Falls